Version française   English version
flux RSS
© 1999-2016
Alain Déchorgnat

Partenaires


retourchalutier usine Victor Pleven


Saint-Malo (1990) - Entre 2 campagnes (photo Coll. Wim den Dulk)
Saint-Malo (1990)
Entre 2 campagnes (photo Coll. Wim den Dulk)

Saint-Malo (1990) Entre 2 campagnes (photo Coll. Wim den Dulk)Saint-Malo (1990) Les trois navires identiques réunis devant les entrepots de la Comapêche
Cliquez pour agrandir

 Caractéristiques 
 Pavillon France (Saint-Malo) 
 Longueur90.55 m 
 Largeur15 m
 Tirant d'eau5.2 m 
 Déplacement2413 t 
 Vitesse14.5 noeuds 
 Année1974 
 ChantierGdynia -Pologne 
  

Le Victor Pleven est le premier d'une série de trois bateaux construits en Pologne pour l'armement Pleven. Ses deux sister-ships sont le Joseph Roty II et le Capitaine Pleven II.

C'est un chalutier mixte polyvalent; mixte car il est à la fois saleur et congélateur, polyvalent car il embarque différents types de chaluts lui permettant de pêcher des espèces pélagiques (poissons de fond) ou semi-pélagiques. Il est équipé d'un moteur Pielstick de 2700 ch.

Il réalise trois à quatre campagnes par an jusqu'à la fin des années 80, confronté à la diminution des quotas et à la restriction des zones de pêche.

En 1992, les pêcheurs français perdent leurs droits de pêche dans les eaux de Terre-Neuve. Cela signe la fin de cinq siècles de pêche sur les Bancs. Le Victor Pleven est alors désarmé et mis en vente.

Conseil de lecture

Le dernier voyage du Victor Pleven

En 1992, la France perd son droit de pêche à la morue dans les eaux de Terre-Neuve. Ce livre relate la dernière campagne du chalutier-usine Victor Pleven.

voir notre sélection de livres


En 1994, Denis Konnert, fondateur de l'aquarium de Vannes, le rachète dans le but de le transformer en aquarium flottant. Le Victor Pleven quitte le port de Saint-Malo en septembre 1994. Il est remorqué jusqu'à Saint-Nazaire où il séjourne deux ans en attendant sa transformation et qu'on lui trouve un nouveau port d'attache.

Ce sera Lorient. Il y est amarré en 1996 à la base sous-marine de Kéroman où en 1997, il devient finalement bateau-musée consacré à la Grande Pêche. Mais le site n'est pas approprié et le nombre de visiteurs est bien en dessous des prévisions.

En difficultés financières, Dennis Konnert revend le Victor Pleven en 2002 à Cap l'Orient, groupement des communes du Pays de Lorient

La base de Kéroman entamant une mutation pour devenir un pôle voile de compétion, le Victor Pleven devient indésirable. Il est transféré en mars 2006 au port de pêche de Lorient où son avenir reste incertain.

En juin 2008, Cap l'Orient décide de se débarrasser de l'ancien chalutier malouin Victor-Pleven. Il sera déconstruit à Gand en Belgique. Il est cédé pour un euro symbolique à la société belge Van Heyghen Recycling, filiale de Galloo Recycling, en lice sur le chantier de déconstruction du Clemenceau.

Le Victor Pleven a été pris en remorque le 29 septembre 2008 pour son ultime voyage et est arrivé en Belgique le 2 octobre.


Dernière mise à jour : 2014-12-26